La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2)

By Edmond Lévy

Nouvelle histoire de l’Antiquité

1. Jean-Claude Poursat, La Grèce préclassique. Des origines à los angeles fin du VIe siècle
2. Edmond Lévy, La Grèce au Ve siècle. De Clisthène à Socrate
3. Pierre Carlier, Le IVe Siècle grec. Jusqu’à los angeles mort d’Alexandre
4. Pierre Cabanes, Le Monde Hellénistique. De l. a. mort d’Alexandre à l. a. paix d’Apamée (323-188 av. J.-C.)
5. Claude Vial, Les Grecs. De l. a. paix d’Apamée à l. a. bataille d’Actium (188-31 av J.-C.)
6. Agnès Rouveret, Rome avant l’impérialisme
7. Jean-Michel David, La République romaine. Da l. a. deuxième guerre punique à l. a. bataille d’Actium (218-3 av. J-C.)
8. Patrick Le Roux, Le Haut-Empire romain en Occident. D’Auguste aux Sévères (31 av. J.-C.-235 apr. J.-C.)
9. Maurice Sartre, Le Haut-Empire romain. Les provinces de Méditerranée orientale d’Auguste aux Sévères
10. Jean-Michel Carrié, Aline Rousselle, L’Empire romain en mutation. Des Sévères à Constantin (192-337 apr. J.-C.)

Show description

Preview of La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2) PDF

Similar Ancient Greece books

The Oresteia: Agamemnon; The Libation Bearers; The Eumenides

Within the Oresteia Aeschylus addressed the bloody chain of homicide and revenge in the royal family members of Argos. As they circulation from darkness to mild, from rage to self-governance, from primitive ritual to civilized establishment, their spirit of fight and regeneration turns into a permanent track of party.

Socrates: A Man for Our Times

“Spectacular . . . A pride to learn. ”—The Wall road Journal From bestselling biographer and historian Paul Johnson, a super portrait of Socrates, the founder of philosophyIn his hugely acclaimed type, historian Paul Johnson masterfully disentangles centuries of scarce resources to provide a riveting account of Socrates, who's usually hailed because the most vital philosopher of all time.

Eros and Greek Athletics

Old Greek athletics provide us a transparent window on many vital points of old tradition, a few of that have unique parallels with sleek activities and their position in our society. historic athletics have been heavily attached with faith, the formation of younger women and men of their gender roles, and the development of sexuality.

The Great Sophists in Periclean Athens

The coming of the Sophists in Athens in the course of the 5th century B. C. used to be a tremendous highbrow occasion, for they introduced with them a brand new approach to educating based on rhetoric and ambitious doctrines which broke clear of culture. during this booklet de Romilly investigates the explanations for the preliminary luck of the Sophists and the response opposed to them, within the context of the tradition and civilization of classical Athens.

Additional info for La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2)

Show sample text content

L’apétairos, qui n’a pas de maître et se trouve, dans certains passages, distingué à l. a. fois des libres et des esclaves, est au sommet des non-libres, mais les tarifs montrent qu’il est plus près du woikeus que de l’homme libre, puisque le viol d’une femme d’apétairos coûte dix fois moins que celui d’une femme libre et seulement quatre fois plus que celui d’une woikéa. Faute d’autres records, on s’est fondé sur l’étymologie du mot qui renvoie aux hétairies : les citoyens de Gortyne étant regroupés en hétairies, l’appartenance à une hétairie est coextensif à los angeles citoyenneté. Mais, vu le sens d’apo, dans los angeles première partie du mot, il peut s’agir soit de gens qui n’appartiennent pas aux hétairies, mais c’est le cas de tous les non-citoyens, ou qui en ont été exclus – un peu comme les Inférieurs à Sparte –, soit de gens qui ont été associés aux hétairies. En tout cas, le petit nombre d’attestations du terme, le fait que le code oublie souvent les apétairoi dans ses énumérations et que le mot ne paraisse pas comporter de féminin, suggère une catégorie peu nombreuse. Il en va différemment du woikeus, qui constitue l. a. catégorie prédominante parmi les non-libres, au element que le terme doulos est parfois repris par woikeus. Le woikeus, dont le nom est shapeé sur (w)oikos (maison, famille), a un maître privé, qui le lègue à son fils et qui peut le vendre avec le domaine qu’il exploite ; les enfants du woikeus appartiennent également au maître. Il paraît habiter à los angeles campagne et se confond ainsi avec les esclaves ruraux privés que d’autres textes appellent klarotes (de klaros, le lot de terre) ou aphamiotiai. Le woikeus a des biens propres, puisque le fils du maître n’hérite ni du mobilier ni du bétail, grand et petit, qui appartient à un woikeus. Il doit aussi pouvoir posséder de l’argent, puisqu’il est attainable de lui infliger des amendes. Certains ont même supposé qu’il pouvait hériter des biens de son maître, quand ceux-ci se trouvaient en deshérence, mais le texte n’est pas clair et il est attainable que l’héritage revienne alors à des voisins ou à des membres de l’autre lignée83. En tout cas, contrairement à l’esclave domestique, le woikeus a une véritable famille. Son mariage est légalement reconnu et fait passer los angeles fille de l’autorité du père (ou du frère) à celle du mari, tandis que les inclinations concernant le divorce ou l’héritage sont analogues à celles qui régissent les hommes libres. los angeles vie familiale du woikeus est indépendante de son lien de servitude, puisque le maître de los angeles femme n’est pas nécessairement le maître du mari. Bien plus, le cas de l’enfant de woikeus divorcés montre bien l’interférence du droit de l’esclavage et du droit familial avec prédominance du dernier. En effet, l’enfant est à présenter en priorité au maître de l’ancien mari, qui l’accepte ou le refuse ; ce n’est qu’en cas de refus que l. a. décision revient au maître de l. a. femme. Le code reconnaît même le mariage entre un woikeus et une femme libre, puisqu’il est prévu que, si le woikeus vit dans los angeles maison de sa femme84, les enfants sont libres (et sans doute citoyens).

Download PDF sample

Rated 4.36 of 5 – based on 23 votes